Vouloir rester célibataire, est-ce un crime?

Depuis l’échec de ma dernière relation amoureuse, j’ai pris la décision de rester seule et de penser à moi. J’ai réalisé que dans les dernières années, j’avais mis beaucoup d’efforts sur les autres et peu sur moi, que je ne me connais pas, que je n’ai plus de passion, que je me définis par le regard des autres sans savoir moi-même qui je suis réellement. 

Ça fait peur…C’est comme si pendant tout ce temps, l’amour m’avait fait oublié que j’étais aussi importante que la personne que j’aimais. Que je devais avancer moi aussi et arrêter de vouloir faire avancer les autres. 

 

Je me suis oubliée, égarée, j’ai dévié du chemin que je m’étais tracé et le temps s’est écoulé, sans que je puisse réaliser, à quel point l’amour m’a effacé. 

 

Aujourd’hui, à 25 ans, c’est comme si une bombe m’étais tombée sur la tête. Qui es-tu, que veux-tu, qu’est-ce que tu aimes…? J’ai envie, pour la première fois de ma vie, de penser à moi et de vivre pour moi. 

Oscar Wilde a dit : « S’aimer soi-même, c’est être assuré d’être aimé toute sa vie ».

 

Étrangement, les hommes ne semblent pas comprendre ce phénomène… : 

  • T’aimerais aller prendre un verre?».

  • «Non merci, je ne veux pas rencontrer personne présentement».

Et le festival de l’incompréhension et de la persuasion commence : 

  • «Tu pourrais être beaucoup plus heureuse avec moi» 

  • «Comment ça tu ne veux pas rencontrer personne? Laisse-toi une chance». 

  • «Tu as peur d’être blessée à nouveau? Je ne comprends pas».

 

Voyons messieurs… Vouloir rester seule, est-ce un crime? Pourquoi n’aurions-nous pas le droit d’être totalement bien et heureuse célibataire!? Pourquoi devrions-nous absolument avoir besoin de quelqu’un à nos côtés pour être épanouie?  

Sommes-nous une génération de dépendants affectifs? 

QUE LE DÉBAT COMMENCE! Hahaha! 

 

 

J'aime
Please reload